Journal de survivants #03

Septième jour

Nous entrons dans la première semaine de confinement en famille. 

Depuis mercredi midi, la Belgique est entrée dans son confinement total. Je l’avais dis ou non que cela n’allait pas tarder ? Hum ? 

Nous voici donc dimanche 22 mars, toujours chez nous et avec la très nette impression que nous y resterons encore un bon moment

Pourquoi ? 

Je vous invite à tourner votre regard vers l’extérieur et de prendre une minute pour observer votre environnement.

Combien d’idiots, d’irresponsables, et d’immatures avez-vous vu à l’extérieur, tous les jours, en mode “LE CORONA VA PAS NOUS EMPÊCHER DE VIVRE !” ? Beaucoup trop.

Illustration de « Vie de Carabin » à retrouver sur Facebook !

Désespérant.

A ces gens-là, j’aimerai leur dire une chose, même si j’ai de gros doutes qu’ils l’entendent et l’assimilent : 

“Les gars. Le Covid-19, ce n’est pas un terroriste. Il n’en a rien à foutre que vous ne vous laissez pas abattre et que vous décidiez de continuer votre petite vie. Je dirais même qu’il apprécie car il peut s’attacher à vous et se balader encore plus loin.”

Vous n’êtes pas des rebelles modèles. Vous êtes des modèles d’inconscience.

Oui, vous allez certainement apparaître dans les manuels d’Histoire comme étant les pires erreurs durant une crise sanitaire… Quelle gloire…!

unnamed

Avec ce genre de personnes, nous aurons la joie de voir le soleil depuis notre fenêtre ouverte ou depuis notre jardin privé (pour ceux qui ont la chance d’en avoir un).

Et sinon vous ? Comment ça va ? 

A part mon coup de gueule ci-dessus, j’avoue que moi je fais des projets pour quand on sortira. 

Par exemple, je devais aller mardi dernier à un rendez-vous massage et récupérer un livre “C’est pas ma faute” de Samantha Bailly et Anne-Fleur Multon. Dès la veille, j’avais décidé de ne pas sortir sur Mons, même avant le confinement total, pour éviter de propager à mon tour ce foutu virus. Bien m’en fasse, j’ai envie de dire.

L’institut m’a justement appelé pour me prévenir qu’au vu des nouvelles directives sanitaire, ils préféraient annuler tous leurs rendez-vous. 

De ce fait, ce pauvre livre que j’aurai pu aller chercher, j’ai décidé de l’épingler sur mon tableau du “à m’offrir et offrir lorsque tout sera terminé”. Une façon de célébrer la fin du confinement et le retour à la vie normale. 

Et en parlant de vie normal, j’ai rejoins l’avis d’une amie sur “il y aura un avant et un après”. Et j’espère que la majorité de l’humanité prendra des leçons de ce confinement. Comme la normalisation du télétravail. Ou encore les bien-fait que la non-activité des gondoles de Venise a fait sur les canaux. Vous ne trouvez pas que le paysage est magnifique aujourd’hui ?

 

 

La nature est belle ! Elle l’a toujours été. Les parasites, ce sont nous, les êtres humains égoïstes ne pensant qu’à ses petits plaisirs.

Bon, il est temps de remplir le planning activité curiosité de la nouvelle semaine et de le remplir avec les révisions données par l’école.

On se retrouve demain ? 🙂 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :