Journal de survivants #01

Est-ce de bon goût ? 

Personnellement, je m’en fous. Vu la situation actuelle, je trouve qu’un peu de légèreté ne fait de mal à personne.

Le titre de ce billet est directement inspiré du projet de livre d’une amie, projet qu’elle a mis en pause depuis quelques années maintenant, victime de la terrible Page Blanche.

Alors, entre confinés, racontons-nous tous. ça va comment chez vous ? Vous aussi vous avez des enfants à occuper ? Vous aviez prévu votre coup à l’avance ? Ou alors, l’annonce vous est tombé dessus comme un seau d’eau ? Ou alors, vous faites partie des gens qui travaillent à l’extérieur de leur maison et vous avez trouvé un moyen de garde. Chanceux ? Je n’ai pas vraiment d’avis là-dessus. Personnellement, je fais partie du pourcentage ayant prévu leur coup avant l’annonce.

Maman de deux enfants bien énergique, je savais qu’il serait indispensable de prévoir un plan de bataille avant qu’ils n’apprennent la fermeture de leur école. Sinon, cela allait être l’enfer à la maison. Des “je m’ennuie” par ici, des cris par-là, et j’en passe. 

Surtout que vendredi, aucun dossier ou plan de devoirs/révisions n’était prévu par l’établissement scolaire où sont mes petits. Et à l’heure d’écrire ces lignes, encore rien n’a été communiqué à ce niveau, juste une demande de remplir un formulaire si nous sommes dans le besoin de faire garder les enfants. Du coup, pour remédier à cela, j’ai ressorti mes recherches sur “l’école à la maison”. Suivant ce que j’ai lu, j’ai fait dresser, à mon aînée, une liste de sujets qu’elle souhaitait voir.

En premier lieu, elle a demandé à en apprendre plus sur le Covid-19. Normal, c’est au cœur de l’actualité, son école ferme à cause de cela, il est normal – et important – de s’informer dessus, qu’importe l’âge. Ensuite, toute une liste d’autres sujets sont apparus : astronomie (surtout sur les comètes), lieu et vie du lion, fabrication du papier et du carton, etc. 

Bref, il y a de quoi les occuper !

 

Premier jour

Que faire pour occuper les monstres ?

Des monstres curieux dans mon cas. Mes petits monstres sans qui la vie serait moins colorée. Surtout en ce moment. Alors ? Quoi faire ? Dans mon cas, j’ai préparé, du week-end, ce que j’ai appelé : des ateliers curiosité. Pour ne pas dire cours, je ne suis pas pédagogue de métier, par contre, je m’y intéresse. 

Pour ce faire, rien de mieux que l’organisation. Autant pour que les enfants voient ce qui est prévu, autant pour que papa et maman sachent quoi faire pendant que l’un travaille. 

bty

Pour bien commencer la journée, 10 minutes de yoga pour enfants. Autant pour réveiller leurs muscles que pour éveiller leur concentration. Ensuite, atelier actualité avec des articles du Petit Quotidien et du JDE sur le coronavirus, les mesures prises en France et en Belgique, sont-elles les mêmes ? Où est la différence ? D’où vient le Coronavirus ? Mais également observation de la météo du jour et explication sur comment prendre la température extérieure (vive le thermomètre sur la terrasse).

Tout cela a pris la matinée et à la cool. Prenons notre temps, cela tombe bien nous l’avons. Et l’heure de midi arrive sans qu’on ne l’ait vu passer. C’est partis pour la Vie Pratique, comme le dit Maria Montessorie ; Aide à la préparation du repas, la table est dressée, repas en famille en écoutant les informations à la radio. L’inforoute n’a jamais été aussi rapide. Pour ceux qui connaissent l’état des routes menant à Bruxelles (et qui l’ont empruntée), je pense que vous voyez très bien de quoi je veux parler.

Une fois le repas terminé, la partie Vie Pratique continue. La table est débarrassée, la vaisselle se fait. Ce qui a besoin d’être rangé l’est. Et c’est le moment d’une petite pause, comme s’ils étaient à l’école. Ma fille est partie reprendre ses feuilles imprimées du Petit Quotidien pour lire les BD et mon fils a sorti la Switch pour jouer à son cadeau d’anniversaire ; Lego Jurassic World. Un plaisir pour les oreilles d’entendre le thème musical du film pendant que nous, nous entamons la partie travail.

Une fois leur pause terminée, c’est parti pour une petite scéance C’est pas Sorcier pour apprendre ce qu’est une grippe. Rappel et retour en arrière pour leur père et moi, cet épisode parlait surtout de la grippe aviaire. Ce truc paraît lointain. J’étais ado et mal dans ma peau à l’époque. Je me souviens d’une inquiétude sur l’achat et la consommation du poulet (denrée dont je raffolais à l’époque, avant que je ne devienne végétarienne). Mais sans plus. On ne parlait pas vraiment d’une pandémie mondiale… Si ? En tout cas, Jamy a abordé le terme de la pandémie. Retour dans la salle de jeu, devenu une salle de cours vu qu’il y a un tableau, pour faire un petit rappel de ce que l’on a appris sur les virus et atelier dessin où je les ai invité à inventer leur virus.

J’avoue, maman a été beaucoup plus fantaisiste que ses enfants ! Moi j’ai inventé le “étoilovirus 42” (parce que 42, réponse à l’univers), c’est un virus qui transforme tes pupilles en forme d’étoiles et qui te fait tousser des paillettes ^^

bty

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :