‘Jette un sou au Sorceleur’ et si on revenait sur la série ?

‘Jette un sou au Sorceleur, Ô fertile vallée, ô fertile vallée.’

Vous l’avez en tête maintenant? Ne me remerciez pas, cela me fait plaisir ^^

Soyons sérieux et francs, à présent. Qui ici n’a pas regardé la série ?
Alors, pour ceux du fond qui n’ont rien suivis parce qu’ils sont toujours occupés d’essayer de voir quelque chose sur les scènes de l’épisode 3 de la dernière saison de GoT, je vais vous faire un bref résumé qui tentera d’être sans spoilers.

Tout d’abord, c’est quoi The Witcher ?

En premier lieu, il s’agit ni plus ni moins de ce que tout oeuvre qui fonctionne est au départ : un livre. Et pas seulement un, il s’agit en réalité d’une saga polonaise divisée en plusieurs œuvres ; Quatre recueils de nouvelles, 5 romans dont un roman indépendant.

« Geralt de Riv est un homme inquiétant, un mutant devenu le parfait assassin grâce à la magie et à un long entraînement. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur, et Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un sorceleur. Au cours de ses aventures, il rencontrera une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux, un troubadour paillard au grand cœur… et, au terme de sa quête, peut-être réalisera-t-il son dernier vœu: retrouver son humanité perdue. » citation la Fnac

Personnellement, j’ai chez moi les deux premiers recueils de nouvelles qui attendent depuis quelques années, à présent, d’être enfin lus. Pourquoi ne pas l’avoir fait jusqu’ici ? Tout simplement, ce n’était pas le moment. Il y a des livres, des films et des séries qui te donnent envie de les voir/lire mais au fond de toi, il y a cette petite voix qui te dit « non, sist’, c’est pas le moment ». C’est encore le cas pour moi avec « Feed« , un film dramatique où Tom Felton joue le rôle d’un ado mort qui apparaît à sa sœur jumelle… Je vous laisse aller voir la bande d’annonce, personnellement, je ne suis pas encore dans l’alignement des planètes pour le regarder.

Mais revenons à notre loup blanc.

Pour en revenir à l’oeuvre littéraire, déjà, elle fait preuve d’une qualité irréfutable car elle est née en 1990, et comme dirait l’un des frère de Linksthesun : » De toute façon, tout ce qui est né entre 90 et 95 est de qualité supérieure !« 

C’est en 2007 que voit le jour le projet jeu vidéo. Je me souviens encore d’avoir lu trois pages d’article sur la présentation du jeu, alors que j’étais sur les bancs de l’école. Cela m’avait hypé et pourtant, je n’ai rejoint la folie du Sorceleur qu’à partir du 3e opus, The Witcher 3: Wild Hunt, en 2015.

Que penser de la série ?

Peut-être faite vous partie, comme moi, de ce groupe de personnes qui ont froncé du nez en apprenant l’adaptation en série de la saga par Netflix. Dans mon cas, j’avais appris la nouvelle après avoir vu le film Assassin Creed, qui ne m’avait pas convaincue. Alors, toucher à un univers que j’avais kiffé…. Ah, ça chatouille et on n’aime pas cela. Comme pour l’adaptation pourrie de la saga Eragon. On pardonne difficilement.

Mais sait-on jamais, on peut être surpris. Et je l’ai été. Très agréablement surprise ! Déjà, le personnage de Geralt. Qui pourra cracher sur sa ressemblance avec l’avatar des jeux vidéo ? Carrure respectée, démarche également et l’acteur le joue très bien. Niveau voix française, c’est un 10/10. La voix correspond et on aime.

Ça c’était pour Geralt. Ensuite, en ce qui concerne l’univers, on nous régale de paysages tous plus beaux et adaptés les uns que les autres ! La Hongrie c’est beau. Aucun doute qu’elle va connaître sa vague de pèlerinage dans les prochains mois, si ce n’est déjà le cas.

Autre point que j’ai souligné en plusieurs traits en en parlant avec mon besta, c’est le détail apporté aux yeux de Yennefer. Violets ! Ils ont eu la gratitude de travailler là-dessus, un détail technique là où on nous a nourri d’un Harry Potter aux yeux bleus au lieu de yeux verts. Ce qui a fait des même de partout parlant de la célèbre phrase : »Tu as les yeux de ta mère » et bim aucun des deux n’a les yeux de l’autre. Merci.

Le seul point négatif va à la non couleur cuivré des cheveux de Triss Merigold. Quand on aime les rousses, c’est dommage. Mais cela n’enlève rien au charme du scénario.

D’ailleurs, sur le moment, c’est assez déroutant de ne pas avoir une chronologie qui se suit. Mais une fois que l’ont a percuté, on remarque assez rapidement que tout fini par se rejoindre et s’imbriquer. Ce qui en devient un atout. Pour ceux et celles qui souhaiteraient des éclaircissements à ce sujet, je vous renvois sur l’article dédié écrit part Premiere.fr.

J’avoue avoir un peu flippé d’appréhension en ce qui concernait les effets spéciaux pour les créatures. Si c’est encore votre cas, donnez lui un coup de pied au derrière, préparez vous du pop-corn et installez vous devant votre écran. L’immersion est là et assurée. Il y a un épisode avec une strige qui m’a fait passé un moment de tension incroyable. Et c’est bien là où tous mes a priori sur la série se sont envolés.

Nous sommes donc sur une série de 8 épisodes durant chacun 47 à 67 minutes et pourtant, on a un goût de trop peu quand vient le générique final. C’est le petit moment où tu te dis : « mince, j’en aurai bien repris ! » Du coup, on mord notre clavier/télécommande et on attend le printemps 2021 pour accueillir la saison 2 et suivre une chronologie normale, promesse de la showrunner.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :